Remise des « Calebasses d’Or » 2015 au Sénégal

Chaque année, la cérémonie de la Calebasse d’Or honore quelques citoyens sénégalais pour leurs actions bénéfiques, leur patriotisme ou la qualité des valeurs qu’ils incarnent. Onze personnalités ont ainsi été distinguées le 23 mai dernier à Dakar.

La cérémonie de la « Calebasse d’Or » a été crée en 2008 par le Mouvement citoyen des patriotes du Sénégal (MPS), afin de « rendre hommage aux fils de la nation, qui ont marqué leur génération par la dignité et le sens de l’effort personnel, dans un esprit de patriotisme et dans une solidarité agissante ».

L’événement était dédié cette année aux jeunes et aux femmes, ainsi qu’à Cheikh Anta Diop (1923 – 1986), savant et historien sénégalais, dont le fils, Amadou Diallo, conseiller du président de la République, fait justement partie des organisateurs.

Calebasse d’Or 2015 : un palmarès particulièrement éclectique

Les organisateurs ont choisi de récompenser onze personnalités venues d’horizons très divers : la ministre de la santé et de l’action sociale, Awa Marie Coll Seck, a ainsi obtenu le trophée pour ses qualités de femme d’état et son combat contre le virus Ebola. A ses côtés, Idrissa Diallo et le maire de Pata, deux autres hommes politiques dont l’action locale et la bonne gouvernance ont été saluées.
Mais également Charles Diandy et Latir Ndong, deux anciens combattants, Pape Diakhou Camara, un policier réputé pour son incorruptibilité, Babacar Ngom, un entrepreneur renommé, Aissatou Diop, une assistante sociale, Masamba Kane, le président et fondateur de Senenews, une plateforme technologique de traitement de l’actualité du pays, Mame Coumba Ndiaye Touré, la présidente de l’Organisation des émigrés pour le développement du Sénégal (OEDS) ou encore le Roi d’Oussouye, chef religieux et spirituel des Diolas animistes, une ethnie vivant en Basse-Casamance, au sud du pays.

Des modèles pour les citoyens sénégalais

Le MPS souhaite insuffler au peuple sénégalais une inspiration positive et citoyenne tournée vers des valeurs saines et universelles, comme le rappelle Ousmane Ndoye, maire de Gueule Tapée Fass Colobane et président d’honneur de la manifestation : « l’éthique est une réflexion qui motive nos actions », dit-il, « pour que les valeurs deviennent des objectifs à atteindre ».

Les organisateurs, par ce palmarès multiculturel, multiethnique et ouvert à des individus de fonctions diverses, publiques comme privées, tenaient à célébrer, aux yeux de l’ensemble de la population sénégalaise, des modèles de civisme. Dans un contexte où ces valeurs essentielles sont parfois mises à mal au sein de la population, il s’agissait selon eux de « combattre les contre-modèles, valoriser les bons comportements et honorer des personnes, des entités ou des initiatives ». Et ceux-ci d’ajouter : « ces personnes choisies sont montrées en modèle aux générations actuelles et futures, pour l’émergence d’un Sénégal des valeurs et de la responsabilité ».

Articles similaires