Une nouvelle institution pour le cinéma africain

Dans le cadre de l’Agenda 2063, l’Union africaine a annoncé en juin dernier la création d’une commission africaine de l’audiovisuel et du cinéma. Alors que les grandes instances africaines ont décidé de s’atteler au destin commun du continent, fondé sur la prospérité et l’union, l’industrie cinématographique apparaît comme un outil de développement et évidemment de construction d’une culture commune.

Une nouvelle institution

Les ministres de la Culture, des sports et de la jeunesse des Etats de l’Union africaine (UA), réunis à Addis-Abeba en juin dernier, ont décidé de la création d’une nouvelle institution spécialisée : la commission de l’audiovisuel et du cinéma. Cette décision s’inscrit dans l’Agenda 2063 de l’UA, qui définit les objectifs du continent, et notamment des objectifs culturels, à savoir doter l’Afrique d’une identité culturelle forte, d’un patrimoine et de valeurs communes. Dans ce contexte le cinéma et la création audiovisuelle sont vus comme des outils de développement.

De 2003 à 2016

aacc-cinema-2Ce n’est pas la première fois que les Etats africains souhaitent la création d’une instance pour la création cinématographique. En 2003 déjà, lors du conseil exécutif de l’union réuni à Maputo au Mozambique, les membres de l’UA avaient entériné la fondation de l’AACC ou Commission africaine de l’audiovisuel et du cinéma. Cela faisait suite aux travaux engagés par les différents acteurs du secteur : la fédération panafricaine des cinéastes (FEPACI) ainsi que les pays producteurs de films avec en tête le Nigéria et le Burkina Faso.

Le cinéma comme outil de développement

La création et le cinéma sont évidemment des outils de fondement pour une culture commune, mais l’industrie cinématographique offre également une vraie ressource en matière d’emplois et de croissance économique. En effet, selon l’UA, l’industrie représente 5 milliards de dollars dans le produit intérieur brut de l’Afrique ainsi que 5 millions d’emplois. La nouvelle institution aura pour objectif de promouvoir l’évolution de cette économie, aider à la création de dispositifs tant au niveau régional que continental et de renforcer la coopération des Etats dans les secteurs du cinéma et de l’audiovisuel.

Sources des photos : afrique-entreprises.com et lemonde.fr

Articles similaires