Isaac Oboth: jeune magnat des médias africains

Il semble que, ces derniers temps, l’Afrique trouve un nouveau souffle notamment grâce à ses jeunes innovateurs. Ougandais, âgé de 26 ans, Isaac Oboth est un exemple fantastique de cette nouvelle génération. Le jeune homme est le fondateur et P-DG de Media 256 Ltd, l’une des sociétés de production de films et de télévision les plus en vues en Afrique de l’Est. Oboth a récolté des prix convoités et a été reconnu comme l’un des entrepreneurs émergents les plus prometteurs d’Afrique.

Il est curieux que de remarquer que de nombreuses personnes qui réussissent dans les affaires aient souvent souffert de tragédies au cours de leur enfance. Peut-être en endurant de telles difficultés, ils développent une ténacité et une force hors du commun. C’est le cas d’Oboth : à l’âge de sept ans, ses deux parents décèdent. Le jeune orphelin est alors pris en charge par son frère aîné Ivan, qui va travailler dur pour lui fournir une éducation.

Isaac Oboth, c’est d’abord un esprit d’entreprise

Mais son frère perd son emploi alors que Isaac n’a que 16 ans et faisait ses études. Isaac s’en souvient : «c’était un point crucial pour moi: Ivan était mon seul tuteur». Ivan ne pouvant donc plus se permettre de payer la scolarité de son frère cadet,  il lui demande alors de commencer à gagner de l’argent.

Mais bien décidé à continuer sa scolarité, ce dernier commence à faire des gâteaux de roche, un biscuit fruité, qu’il vend pour financer ses études. Puis il vend des albums photo DVD ainsi que des boissons aux matches de rugby.

La genèse d’un média master

Les graines de son entreprise actuelle sont nées grâce au bal de fin d’études secondaires : il veut trouver une façon spéciale de commémorer l’événement et il décide de produire un album d’anciens élèves. Mais les coûts d’impression sont astronomiques et Isaac trouve la solution : faire un album numérique ce qui a l’avantage d’avoir un coût de production plus abordable. À l’époque, Isaac n’avait pas les compétences pour produire l’album par lui-même, alors il engage un entrepreneur pour filmer, prendre des photos et les travailler.

isaac-oboth-2Mais Isaac est déçu par le produit final. Il se rend compte que le montage est de mauvaise qualité et que les photos ne sont pas bonnes. Malgré cela, l’album rencontre le succès et se vend. Il réalise alors que si des produits de qualité médiocre se vendent, alors un travail de qualité supérieure serait très recherché. C’est alors qu’il décide de se lancer dans le secteur des multimédias.

Il va alors passer d’innombrables heures à se former sur le tournage et l’édition en regardant des vidéos dans un cybercafé local. Il loue du matériel et il réussit à décrocher un contrat pour produire un court métrage pour l’Éthiopie Commodities Exchange. Le film est un succès, et Isaac gagne assez d’argent pour acheter son propre équipement.

La reconnaissance de clients de poids

Son entreprise grandit alors à pas de géant. Il offre ses services gratuitement à Coca Cola. Bonne stratégie ! Ces derniers sont tellement impressionnés par son travail qu’ils lui proposent de nouveaux contrats pour de futures productions.

Grâce à ce succès, Isaac a su trouver la confiance d’autres clients comme l’Académie africaine de leadership, l’USAID, le PNUD et la fondation Mara. L’un des projets les plus reconnus de l’entreprise est une série de dix articles intitulée Discover Uganda qui a été diffusée dans de nombreux pays africains avant que son succès ne soit repris par The Africa Channel, une sortie de câble américaine. Aujourd’hui, Media 256 est une entreprise rentable. L’équipe se compose actuellement de sept vidéastes et éditeurs à plein temps ainsi que du personnel de soutien, et Isaac entend bien continuer à croître.

Le magazine Forbes a reconnu les accomplissements significatifs d’Isaac, l’inscrivant dans sa liste des 30 jeunes entrepreneurs les plus prometteurs d’Afrique. Il a également été lauréat du très convoité prix Anzisha, qui récompense notamment les meilleurs jeunes talents du continent. Donc valeur sure du continent, Isaac Oboth symbolise à lui seul la ténacité et la force de cette nouvelle génération d’entrepreneurs africains qui construisent l’Afrique de demain.

Sources des photos : bbc.com et YouTube

Articles similaires