Accueil » Culture » 10e édition du festival Filbleu au Togo

10e édition du festival Filbleu au Togo

C’est déjà la 10e édition du festival Filbleu qui se tient du 10 au 27 mars prochain, à Lomé au Togo. Le coup d’envoi fut lancé samedi dernier à la résidence de Nicolas Berlanga-Martinez (ambassadeur de l’UE au Togo), en présence de Guy Madjé Lorenzo, (ministre de la Communication, de la Culture, des Sports et de la Formation civique). L’édition sera axée sur « les rumeurs » cette année.

Un festival littéraire pour tout le pays

Le festival Filbleu, ou festival international Les lucioles bleues, c’est un festival international de littérature francophone. De grands noms de la littérature africaine y participent à chaque édition. Au fil des années, l’événement s’est élargi aussi vers d’autres disciplines comme le théâtre, la musique, les arts plastiques ou les débats d’idées.

Sous forme d’ateliers, une caravane littéraire sillonne plusieurs villes du pays et s’achève à Lomé, la capitale, avec le festival en apothéose. Nicolas Berlanga-Martinez, ainsi que plusieurs écrivains dont Sami Tchack (grand prix littéraire d’Afrique Noire) ont participé à la caravane cette année. Ce dernier a d’ailleurs reçu une distinction honorifique.

A ce jour, c’est le plus grand festival du Togo et il continue de gagner en envergure et en renommée internationale.

Les rumeurs du monde

C’est le thème de cette dixième édition. En rassemblant une vingtaine d’auteurs, le directeur du festival Filbleu, Cyriaque Noussouglo, annonce que l’événement central sera l’exposition de l’artiste peintre togolais Calicot. « Nous sommes dans un monde empreint aux rumeurs. Et ces rumeurs peuvent colporter de vraies ou de fausses informations. Mais, le plus important c’est que l’imaginaire de la créativité se nourrit de ces rumeurs. Les rumeurs permettent donc aux artistes, créateurs et peintres, de pouvoir faire leurs œuvres. Nous avons donc mis l’emphase sur la possibilité de se servir des rumeurs pour nourrir la créativité », a-t-il souligné.

Filbleu : la culture pour tous

Filbleu se veut aussi un festival de proximité, grâce notamment à la caravane littéraire qui précède le festival et qui tente de promouvoir la culture dans les centres culturels et le milieu scolaire. Selon le ministre de la Communication, la culture ne doit pas rester seulement dans la capitale ou les grandes villes : « elle doit aller partout, afin de faire découvrir nos écrivains, nos artistes et les talents dont regorge le Togo. Et la caravane littéraire qui vient de s’achever est vraiment à féliciter ».

Le festival a donc de belles années devant lui car tous les acteurs mettent les moyens pour soutenir les éditions à venir. Faire découvrir les artistes nationaux mais aussi donner aux jeunes l’envie de lire et d’écrire dans un monde de plus en plus digitalisé.

Photos : filfrancophones.files.wordpress.com et facebook.com/Festival-FilbleuFestival-international-Les-lucioles-bleues

Articles similaires