Accueil » Culture » Sénégal : Une facette culturelle incontournable

Sénégal : Une facette culturelle incontournable

Pays de l’Afrique de l’Ouest, le Sénégal constitue un territoire riche en paysages pittoresques. Nombreuses sont les étapes incontournables qui promettent aux visiteurs d’enrichir leur immersion dans la culture africaine. Parmi celles-ci, plusieurs musées qui invitent à découvrir le patrimoines et les traditions sénégalaises. Absolument à visiter, le musée Théodore Monod d’Art africain affiche souvent au premier plan des meilleurs musées implantés au Sénégal.

Cap sur le musée Théodore Monod d’Art africain

Patrimoine mondial au Sénégal : sept sites exceptionnels

Patrimoine mondial au Sénégal : sept sites exceptionnels

Situé dans la capitale, à Dakar, plus exactement à la place Soweto, le musée Théodore Monod est créé en 1936. A l’origine, il était implanté dans l’enceinte de l’IFAN ou Institut Fondamental d’Afrique noire. Il s’agit d’un endroit culte dans lequel sont exposés des objets ethnographiques ainsi que l’art africain.

Aujourd’hui et jusqu’au 13 mai 2017, le musée accueille  l’exposition itinérante intitulée « Patrimoine mondial au Sénégal : sept sites exceptionnels ». 35 photographies mettent en lumière les 7 sites inscrits sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco.

Pour les organisateurs de l’exposition, le choix de cette nouvelle installation, à proximité de l’Assemblée nationale, est une occasion de porter « un message fort de promotion et de préservation du patrimoine sénégalais » vers une nouvelle audience, celle des responsables politiques : protéger, conserver et améliorer la gestion des sites du Patrimoine mondial et en assurer ainsi la transmission aux nouvelles générations.

Les majorettes

Une exposition retrace l’histoire des majorettes du lycée Kennedy

Le musée de la Femme Henriette Bathily

Espace d’exposition dédiée à toutes les femmes des quatre coins du monde, le musée de la Femme Henriette Bathily se trouve à Gorée. Inauguré en juin 1994, cet établissement se trouve à la Place du Souvenir africain. Les visiteurs y sont conviés à découvrir l’essentiel de la vie quotidienne d’une femme africaine qui vit dans un village à la campagne, et dans le milieu urbain. Les visiteurs peuvent y effectuer des rencontres culturelles, ainsi que diverses formations scientifiques.

Le musée de la Femme Henriette Bathily accueille, depuis jeudi 27 avril 2017, l’exposition sur les majorettes du lycée J. F. Kennedy de Dakar. Celle-ci met en évidence l’évolution des majorettes de ce lycée de la capitale, à travers des photos et tenues marquant les années de leur existence. Cette exposition demeure un des événements phare de la scène culturelle sénégalaise tout au long de ce mois de mai, et nous ne saurions que vous recommander de la visiter impérativement.

 

Le musée de la renaissance africaine

Arborant fièrement le monument en bronze de la « renaissance africaine » mesurant 52 mètres, ce musée est situé sur la hauteur de la deuxième colline des Mamelles. Ce monument se reconnaît par la structure représentant un homme musclé avec, dans son bras gauche un enfant et dans celui de droit, une femme. Cette construction symbolise « l’ouverture du continent africain au reste du monde », la stabilité et la grandeur de l’Afrique. Elle est accessible via une ascension d’escalier constitué de 198 marches, et offre plusieurs étages de salon d’expositions.

« L’art africain vit un moment qui ressemble à la Renaissance italienne »

Dans son entretien publié dans le « Monde Afrique » du 27 avril 2017, Marie Cécile Zinsou souligne l’émergence et l’influence de l’art Africain sur le continent, suite à l’impulsion de feu Léopold Sédar Senghor, éminent artisan de la renaissance africaine.
Si l’influence des religions a effacé la plupart des traces d’art primaire au Sénégal, des artistes modernes tels qu’Ousmane Sow ou son disciple Mustapha Dimé ont donné un nouveau souffle aux arts plastiques sénégalais qui autorisent à chaque citoyen au Sénégal de s’insérer à nouveau dans l’âme de l’Afrique. Aujourd’hui, le Sénégal bouge tout en gardant vivantes ses traditions.

Articles similaires