Accueil » Culture » À la découverte des poupées ‘’Queens of Africa’’

À la découverte des poupées ‘’Queens of Africa’’

Véritable marque identitaire de la culture africaine, « Queens of Africa »est un label de poupées noires, conçu par un jeune nigérian afin d’apporter une alternative locale aux fameuses poupées occidentales ‘’Barbie’’ assez éloignées du contexte socio-culturel africain.

Des poupées noires pour la promotion de la culture africaine

Les ‘’Queens of Africa’’ sont des poupées africaines faites de figurines en plastique. Fabriquées par l’entrepreneur nigérian Taofick Okoya, ces poupées africaines sont le reflet authentique de la beauté de la femme noire et véhiculent la richesse de la culture africaine. Les poupées noires de Taofick Okoya ont été commercialisées dans le but de combler un certain nombre de vides.

En effet, le marché mondial des jouets est inondé par la célèbre poupée ‘’Barbie’’ de la société Mattel. Ce sont des figurines de princesse blanche très répandues sur l’intégralité de la planète à l’exception du continent africain où il est noté une offre peu satisfaisante.

Par ailleurs, la célèbre poupée ‘’Barbie’’ crée un complexe identitaire au sein de la couche juvénile du continent africain étant donné que les jeunes filles noires ne retrouvent pas leur identité culturelle dans cette figurine blanche de tradition occidentale.

Expliquant sa principale motivation dans l’article ‘’Nigeria : les poupées « Queens of Africa » font de l’ombre à Barbie’’ publié par jeuneafrique.com le 22/01/2014, Taofick Okoya raconte : « Je souhaitais faire un cadeau à ma nièce et lui offrir une poupée noire mais je n’en ai trouvé aucune dans les magasins. Il n’y avait que des poupées blanches très onéreuses. C’est l’une des raisons pour lesquelles j’ai voulu créer « Queens of Africa » ».

Taofick Okoya.
Crédit photo: http://www.pagnifik.com/

Une diversité de poupées noires

Outre leur couleur ébène, la particularité des poupées ‘’Queens of Africa’’ est leur aspect très prononcé pour la mode traditionnelle de l’Afrique. En effet, les figurines africaines fabriquées par Taofick sont habillées aux couleurs locales avec des pagnes africains glamour et arborent des coiffures afro très tendance. Dans la lignée des poupées ‘’Queens of Africa’’, on retrouve trois différentes figurines aux traditions ethniques du Nigéria. Taofick Okoya a en effet mis sur le marché les poupées Nneka, Wuraola et Azeezah portant respectivement des noms et tenues typiques des cultures ethniques Igbo, Yoruba et Haoussa.

Jouissant d’une forte popularité au Nigéria, ces poupées africaines qui concurrencent sérieusement leurs rivales ‘’Barbie’’ sur le marché local sont vendues avec des tenues et accessoires au prix de 1300 à 3500 naira (6,75 à 18,18 dollars US) pour les figurines de la catégorie ‘’Queens of Africa’’  et au prix de 500 à 1000 nairas (2,60 à 5,19 dollars US) en ce qui concerne les figurines de la gamme ‘’Naija Princesses’’.

Comme prochains défis, Taofick Okoya qui jusqu’à présent fabrique ces figurines en Chine envisage en faire la production au Nigéria et souhaite élargir les frontières de son champ de distribution.

Articles similaires