Accueil » Économie » L’entreprenariat féminin transformera l’économie de la RDC

L’entreprenariat féminin transformera l’économie de la RDC

L’ambassade de Suisse soutenue par de nombreux partenaires (Centre Carter, OSISA RDC, ambassade de Suède, Beatrice Hotel, Fonds pour les femmes congolaises) a organisé une rencontre à Kinshasa le 30 juillet 2015 afin de réfléchir au statut de la femme en République démocratique du Congo et de promouvoir l’entrepreneuriat au féminin.

D’abord vénérée et mise en avant aux siècles précédents, la femme congolaise a vu son statut se dégrader au fil des années. L’inégalité et la disparité entre les hommes et les femmes demeurent aujourd’hui plus frappantes que jamais. Voilà pourquoi des parlementaires, leaders religieux, responsables d’association, consultantes, représentants d’ONG internationale, membre de la diaspora congolaise juristes, ambassade de Suisse… hommes et femmes ont choisi de réfléchir ensemble à l’autonomisation et l’intégration dans la société, ainsi qu’aux sujets de la sécurité, justice et participation politique.

Favoriser l’accès aux micro-crédits en proposant des taux intéressants est une des recommandations du rapport écrit par Rino Kamidi, coordinateur du projet pour l’ambassade de Suisse. Il a été demandé au gouvernement de « développer une stratégie nationale économique et financière ».

Mobiliser les ressources financières et techniques

En amont, des sessions de formation de femmes entrepreneurs ont été organisées à partir du mois d’avril 2015. 51 femmes d’affaires ont pu profiter de ces sessions de formation financées en partie par le FFC (Front pour les femmes congolaises). FFC est un fonds non gouvernemental ‘’qui mobilise les ressources financières et techniques pour appuyer les organisations, réseaux et groupes des femmes/filles travaillant à la base, avec ou sans statuts légaux’’.

Ce même fonds va permettre la mise en œuvre des réformes proposées dans le rapport de Rino Kamidi par la création d’un programme ‘’statut de la femme’’. Cette organisation a déjà octroyé plus de 145 subventions sur des thématiques comme les violences sexuelles faites aux femmes, le plaidoyer et la participation politique.

Olive Kabila un soutien de taille

La sagesse populaire déclare : « Derrière un grand homme, se trouve une grande dame ». « Derrière les femmes congolaises, se trouve la Première dame Olive Kabila »(source). Après la manifestation axée sur l’autonomisation de la femme le 7 mars 2015, soutenue par Olive Kabila la femme du président Joseph Kabila, les sessions de formation à l’entreprenariat et les rapports de réflexion sur le statut de la femme, la République démocratique du Congo est sur la bonne voie pour mettre à nouveau en avant la femme congolaise.

Sources des photos: afrokanlife.com