Accueil » Économie » 1 milliard de francs guinéens pour la femme guinéenne

1 milliard de francs guinéens pour la femme guinéenne

Le 27 juillet 2015, une mutuelle financière des femmes africaines en Guinée (MUFFA) a été créée par le président Alpha Condé à Ratoma afin d’offrir aux femmes la possibilité de demander un microcrédit.

Inspiré par le succès du P-DG du groupe Afriland First Bank Paul Fokam avec le lancement du microcrédit MC² au Cameroun, Alpha Condé se donne une nouvelle chance malgré les premiers échecs des microcrédits: ‘’nous avons voulu essayer des microcrédits pour les femmes et les jeunes, mais malheureusement ça a été un échec (par manque d’expériences ndlr). Pour réussir ce nouveau pari, nous avons fait appel à Monsieur Paul FOKAM qui a déjà une expérience au Cameroun. J’espère que les femmes guinéennes vont s’approprier ces microcrédits comme instrument de sortie de la pauvreté’’(source).

200 groupes de femmes vont pouvoir ainsi profiter du capital de 1 milliards de francs guinéens et d’un taux d’intérêt de microcrédits bas pour accélérer l’enrichissement. Dr. Fokam, en sa qualité de parrain international, soutient également le projet à hauteur de 7500 dollars et des ordinateurs seront également mis à disposition dans chaque pôle mutualiste. L’objectif de la MUFFA est d’offrir un cadre d’incubation, et de développement à la femme micro-entrepreneure pour son épanouissement personnel et celui de sa famille. Promouvoir entrepreneuriat féminin et redonner confiance à ces femmes fortes qui ont longtemps résisté dignement à la pauvreté, c’est aussi une véritable aubaine économique pour le pays.

La MUFFA pour se prendre en charge pour sortir de la précarité

Hadja-Binta-Diallo

Hadja Binta Diallo

Même si la structure de microcrédits a été inaugurée à Ratoma, Hadja Binta Diallo, présidente du conseil d’administration de MUFFA de Ratoma a exhorté les femmes des MUFFA de Dixinn, Kaloum et toutes les régions du pays à accélérer le processus de mise en place de leurs structures de microcrédit afin de sortir de la précarité. L’objectif de ces microcrédits est de permettre aux femmes guinéennes de se prendre en charge pour sortir de la précarité de façon rationnelle.

Les micro-banques de développement en Guinée ont un bel avenir devant elles quand on sait que les taux de remboursement sont élevés au Cameroun après qu’1 million de personne aient pu profiter des microcrédits pendant 20 ans pour sortir de la pauvreté. Un véritable succès qui peut rassurer le président de la République de Guinée dans sa formidable initiative du lancement des micro-banques de développement rural dans tout le pays.

Sources des photos : actu-elles.info et zoneafrique.net

Articles similaires