Accueil » Économie » Konza city: la Silicon Valley made in Kenya

Konza city: la Silicon Valley made in Kenya

La construction du projet grandiose de Silicon Savannah ou Konza city a commencé. L’idée : construire une ville entièrement dédiée à la technologie, avec des start-up, des bureaux, des universités mais aussi des logements. Située à 60 kilomètres de la capitale kényane, cette nouvelle ville prévoit la création de 200 000 emplois d’ici à 2030. Bienvenue dans la Silicon Valley made in Kenya !

Entre 10 et 14,5 milliards de dollars, des milliers d’hectares de savane, un objectif de 200 000 emplois… Les chiffres de ce projet immobilier, technologique et économique font tourner la tête. Tout miser sur les nouvelles technologies, voilà l’objectif du pays. Avec un PIB estimé à 62 milliards de dollars en 2014 et une croissance de 5 %, le Kenya est l’économie la plus importante de l’Afrique de l’Est. Aujourd’hui le gouvernement veut favoriser les TIC, les technologies de l’information et de la communication.

Une nouvelle ville

Promouvoir un secteur de l’économie passe souvent par des avantages fiscaux ou des aides mais au Kenya le choix s’est porté sur la construction d’une nouvelle ville, d’une cité entièrement consacrée aux TIC. Son nom : Konza city, parfois surnommée Silicon Savannah. Ce projet s’inscrit dans la feuille de route “Vision 2030”, décidée en 2008, et qui délimite les pistes de développement économique et social du pays pour les années à venir.

Qui veut participer à Konza city?

Konza city 2Aujourd’hui Konza city cherche des investisseurs et des partenaires avant d’accueillir ses premiers habitants, étudiants et employés. Alors que les travaux ont commencé au milieu de la savane, de grands acteurs internationaux du monde technologique sont déjà présents au Kenya, comme IBM qui a ouvert son premier centre de recherche africain à Nairobi. Mais surtout le projet de nouvelle cité technologique a du sens dans un pays dynamisé par la présence de ses start-up, comme MPesa ou les incubateurs de la région, tel que iHub, installés dans la capitale.

Konza city en construction

Située, elle, à 60 kilomètres de Nairobi, la nouvelle cité sera installée sur 2000 hectares de savane, soit 1,5 million de mètres carrés de bâtiment. Le projet prévoit de construire 22 000 logements et d’accueillir des centaines d’entreprises et de lieux d’apprentissage. Mais, contrairement au projet Hope City du Ghana qui est prévu sur trois ans, Konza city mettra vingt ans pour atteindre son objectif final, selon KoTDA l’autorité en charge des travaux. Aujourd’hui tout reste à faire pour transformer cette savane en place centrale de l’économie nationale : la route, le réseau ferroviaire, l’acheminement de l’eau, de l’électricité…

Sources des photos : afribaba.info et wired.co.uk

Articles similaires