Transfert d’argent : nouveaux acteurs, nouvelles technologies

Pour les Africains de la diaspora, envoyer de l’argent à leur famille restée au pays se résume le plus souvent à se rendre dans un comptoir de Western Union ou de MoneyGram. Ces géants américains détiennent un marché estimé à 31,4 milliards d’euros en 2015. Mais de nouveaux acteurs ont fait leur entrée, des start-ups africaines pour la plupart, qui proposent de nouveaux services à leurs clients.

L’ONG britannique Overseas Development Institute vient de rendre son rapport. L’Afrique perdrait 1,8 milliards de dollars chaque année dans les transferts d’argent. Comment est-ce possible ? L’association dénonce les frais imposés par les deux principaux acteurs du marché : Western Union et MoneyGram. C’est dans ce contexte que d’autres sociétés 100 % africaines ont décidé de se lancer dans le transfert d’argent. Leur objectif : apporter plus de concurrence, diminuer les prix et améliorer le service.

WorldRemit, l’option online

Fondé en 2010 par un entrepreneur d’origine somalienne, résidant à Londres, WorldRemit est destiné aux Européens qui souhaitent envoyer de l’argent à leur famille en Afrique. La société propose un service moins cher que les sociétés américaines parce qu’elle diminue ses frais grâce un système de transfert d’argent en ligne, sans comptoir offline. Par la suite, pour le bénéficiaire, il est possible de récupérer l’argent directement au guichet de sa banque, ou à partir de son mobile.

Mergims et Afrikamarket, des outils e-commerce

transfert argent afrique 2Une autre option 100 % mobile a été imaginée en 2014 par Louis Antoine Muhire, un Rwandais qui souhaitait lui aussi payer moins de frais de transfert. Vivant à l’étranger, il a créé Mergims, une application mobile qui permet aux Africains de la diaspora d’acheter des services ou des produits à des marchands africains à distance. Son concurrent direct est Afrikamarket, un service fondé en 2013 par trois entrepreneurs français. Ce site permet d’envoyer de l’argent directement à un marchand sur le continent africain. Les produits peuvent même être livrés directement au domicile des bénéficiaires.

PayTop, une nouvelle carte multi-fonctions

Et si au lieu d’envoyer de l’argent on pouvait donner une carte de paiement à ses proches ? C’est l’idée imaginée par la start-up PayTop fin 2014. Cette carte permet de retirer de l’argent ou de payer dans toutes les devises, partout dans le monde, le tout sans frais. Les économies réalisées par l’absence de frais ont été calculées par l’ONG Overseas Development Institute. Les sommes perdues chaque année pourrait permettre de financer la scolarisation de 14 millions d’enfants. Des sommes qui font réfléchir!

Sources des photos : innovation-village.com et dawn.com

Articles similaires