Accueil » Économie » HOPE : Star des start-up au service de la santé

HOPE : Star des start-up au service de la santé

Au Sénégal,  HOPE une start-up mets ses compétences au service de la promotion du don du sang

Start-up Hope : Quand l’ingénierie informatique se met au service de la santé

L’univers start-up prend de plus en plus d’importance en Afrique puisqu’il permet d’apporter des solutions pragmatiques à des problèmes socio-communautaires face auxquels les pouvoirs publics se sont souvent révélés impuissants. Au Sénégal,  une jeune start-up a décidé de mettre ses compétences au service de la promotion du don du sang.

Redonner l’espoir à la promotion du don du sang…..

C’est en menant une discussion avec un médecin du centre national de transfusion sanguine de Dakar sur les réalités du problème de pénurie alarmante de sang que l’idée de la création de la start-up Hope a germé chez Jean-Luc Semedo et Evelyne Inès Ntonga. Cette situation constitue un grand défi puisque le manque de sang a également sa part de responsabilité dans le taux de mortalité maternelle et infantile. Comme le souligne Jean-Luc Semedo dans l’article « Start-up africaine de la semaine : Hope, la plateforme mobile qui veut promouvoir le don du sang », publié par Amadou Oury Diallo le 06 avril 2017 sur jeuneafrique.com :« Dans le monde, chaque minute, une femme meurt en donnant la vie. Les femmes et les enfants sont donc les principales cibles confrontées à un besoin de sang pour vivre ».

En effet, selon le communiqué de presse de l’OMS publié en 2015 à l’occasion de la journée mondiale du donneur de sang, 27% des décès de femmes survenus en 2013 après complication de grossesse étaient dus à des hémorragies sévères. C’est pour relever ce défi qu’en 2016, la plateforme digitale Hope, surfant sur la vague  de l’avènement de la téléphonie mobile a été lancée. Sont associés à cette plateforme digitale, un site web et une application, tous opérationnels depuis septembre 2016.

….

à travers une plateforme numérique ultra performante…….

Afin de rendre pratique le projet Hope, les promoteurs ont mis directement leur plateforme à disposition des différentes structures de transfusion sanguine de Dakar. Tous le

Don du Sang

D.R. Pixabay – Technologie et santé

s canaux possibles sont exploités afin d’atteindre les objectifs à savoir les messages SMS, les appels vocaux en langues locales, sites internet, réseaux sociaux, applications mobiles.

La plateforme mobile a pu mettre en place une base de données pertinente au sein de laquelle des messages de remerciements sont envoyés aux adhérents après chaque don de sang. Des rappels leur sont aussi envoyés automatiquement trois ou quatre mois plus tard. Et lorsque se présente un besoin urgent d’un groupe sanguin rare, Hope se charge de diffuser la demande dans son réseau de volontaires pour optimiser les chances de trouver des donneurs compatibles

C’est sur cette base de fonctionnement que Hope a pu fidéliser un réseau de 30 000  donneurs volontaires.

….pour assurer l’autonomie en produits sanguins

Assurant son fonctionnement à base de redevances mensuelles que lui reversent les banques de sang et centres de santé partenaires, Hope collabore par ailleurs avec  d’importants partenaires financiers comme le réseau mobile Tigo et l’ONG suédoise Reach for change. La start-up rêve d’enrôler en deux ans 140 000 donneurs, afin d’aider le pays à atteindre la norme de 10 dons pour mille habitants requise par l’OMS pour qu’un pays atteigne l’autonomie en produits sanguins. Toutefois, la structure manque encore de moyens pour devenir une plateforme incontournable en matière de promotion de don du sang. La prochaine levée de fonds à laquelle se prépare Hope pour la fin d’année contribuera certainement à cette noble vision d’expansion.

 

 

Articles similaires