Accueil » Économie » Perspectives du continent africain par rapport aux autres continents émergeant

Perspectives du continent africain par rapport aux autres continents émergeant

Pour amorcer un développement qui tarde à se consolider, le continent africain pourrait s’inspirer des expériences d’émergence asiatiques comme celles de la Chine et de l’Inde afin de tracer ses propres perspectives.

Accroitre la productivité agricole

Accroitre la productivité agricole

Accroitre la productivité agricole

L’une des alternatives pour le développement africain est l’amélioration de la productivité agricole. Si des pays émergeant comme la Chine ont pu atteindre leur développement actuel, c’est en partie grâce à la force de leur productivité agricole. En effet, le pays-continent est le premier producteur mondial de céréales et l’agriculture participe à 15% du PIB tout en assurant 40% des emplois.

L’Afrique, doit augmenter ses dépenses publiques dans le secteur agricole afin de booster l’économie rurale. Il en ressortira une réduction de la pauvreté, le développement économique des villes, la création d’emplois et l’amélioration des revenus. Cette perspective est approuvée par l’économiste principal de la Banque Mondiale pour l’Afrique Punam Chuhan-Pole qui déclare dans le communiqué de presse de la Banque Mondiale ‘’Perspectives économiques de l’Afrique : certains pays poursuivent leur croissance dans une conjoncture morose’’ :« Il est impératif d’améliorer la productivité des petits exploitants agricoles pour augmenter les revenus des populations rurales et réduire la pauvreté en Afrique subsaharienne ».

Amorcer le développement industriel

Si l’Inde est devenue la 12ème puissance économique mondiale en 2007, c’est grâce au développement de ses industries. ‘’L’industrialisation en Inde’’ publié sur offshore-developpement.com nous apprend en effet que grâce à son développement industriel, ce pays a enregistré « un PIB de 1 171 milliards de dollars, soit 2,15% du PIB mondial ». Quant à la Chine, son développement industriel est plus important puisque le secteur participe à hauteur de 43,9% au PIB. Ces exemples prouvent que l’Afrique doit faire du développement industriel, l’une des perspectives majeures de son essor économique.

Pour y parvenir, l’Afrique doit s’inspirer du modèle chinois en procédant d’abord à l’accumulation progressive de capital grâce à la création de ses propres parcs industriels pour améliorer l’infrastructure et le climat des affaires. Une fois que l’accumulation des capitaux sera suffisante, il faudra ensuite mener une restructuration industrielle de haut niveau.

 

Investir dans l’économie numérique

Investir dans l’économie numérique

Investir dans l’économie numérique

L’industrie numérique s’impose comme un important levier moderne de développement.  Selon la Banque mondiale dans son communiqué de presse du 13 janvier 2016 portant sur ‘’Technologies numériques et développement’’, « En Chine, huit millions d’entrepreneurs, dont un tiers de femmes, utilisent une plateforme de commerce électronique pour vendre des produits à l’échelle nationale et les exporter vers 120 pays ».

Selon le même communiqué de presse, l’Inde a par ailleurs amélioré la qualité de ses services sociaux et facilité l’accès aux services publics grâce à l’internet. Dans le pays de Gandhi, le numérique emploie « quelque 10 millions de salariés », et « l’on prévoit une contribution de 9,5% dans le Pib du pays »d’après l’article ‘’Economie numérique : En Inde, la contribution du secteur au Pib est attendue à 9,5% en 2016’’ publié le 27 janvier 2016 sur lesoleil.sn.

 

 

De telles données, montrent que l’Afrique doit également compter sur l’industrie numérique pour son développement. Sur le continent, on note déjà une certaine ferveur à travers les créations de start-up numériques. L’Afrique doit faire plus en créant un climat favorable à l’éclosion de l’entreprenariat numérique. Les Etats africains doivent également investir dans la formation des jeunes tout en privilégiant la vulgarisation des nouvelles technologies de l’information.

Si ces perspectives ont fait leur preuve dans d’autres pays du tiers monde, elles permettront certainement à l’Afrique d’améliorer son développement.

Articles similaires