Accueil » Culture » Jason Njoku, l’homme qui a créé le Netflix africain

Jason Njoku, l’homme qui a créé le Netflix africain

Lorsqu’un immigré africain désireux de changer le monde décide de retourner sur sa terre natale, cela aboutit souvent à des créations novatrices portant les espoirs et la fierté de tout un peuple. C’est le cas du jeune anglo-nigérian Jason Njoku rentré au bercail pour mettre sur orbite le ‘‘Netflix africain’’ Iroko Tv.

Des débuts difficiles

Jason Njoku est né en Angleterre le 11  décembre 1980. Ayant été abandonné par son père, il a grandi dans un quartier populaire d’East London auprès de sa mère. A la fin de ses études supérieures, il obtient un diplôme de chimie de l’Université de Manchester et décide de se lancer dans l’entreprenariat. Ses premières expériences à savoir un réseau de blogs, une entreprise de distribution de T-shirts et une structure de conception de sites web ont été soldées par des échecs. Appréciant cette période difficile allant de 2005 à 2010, Jason Njoku déclare dans l’article ‘’Jason Njoku, le trentenaire Nigérian à la tête du « Netflix africain »’’ publié par Leparisien.fr : « J’ai passé cinq bonnes années de ma vie à échouer dans tout ce que je tentais ».

Le retour au bercail

Jason Njoku (source: http://techcabal.com)

Ayant tiré leçon de ces débuts difficiles, Jason décide de créer une entreprise de distribution de vidéo en ligne. En effet, en étudiant le marché cinématographique africain, il fait le constat d’absence d’un distributeur de vidéo à la demande comme c’est le cas sous d’autres cieux. L’occident avait Hullu et Netflix alors que l’Afrique n’avait  aucun distributeur de contenu vidéo en ligne. Se faisant aider par son meilleur ami le britannique Bastien Gotter, le jeune entrepreneur décide de mettre sur pied une structure capable de surfer sur les succès de l’industrie cinématographique Nollywood.

S’expliquant sur ses motivations, le nigérian confie au cours d’une interview de 2014 rapportée dans l’article ‘’Jason Njoku-Iroko Tv’’ de jeuneafrique.com du 30/03/2016 : « Mon idée était simple : prendre les films de Nollywood qui produit entre 1500 et 2000 films par an et les mettre en ligne ».

C’est ainsi que Jason retourne dans son pays d’origine le Nigéria afin de rencontrer des producteurs cinématographiques pour les associer à son idée d’entreprise. Devant faire face aux réalités complexes d’un marché assez fragmenté comptant entre 300 et 500 producteurs, l’entrepreneur nigérian a dû mener de rudes négociations pour gagner la confiance et le partenariat de chacun des producteurs.

Iroko Tv, le ‘’Netflix africain’’

En prémices à cette nouvelle aventure, Njoku procède au lancement de ‘’Nollywoodlove’’ en 2010. Il s’agit d’une chaîne YouTube. Quelques mois plus tard en 2011, l’entrepreneur profite d’un apport financier de 8 millions de dollars du fonds d’investissement américain Tiger Global pour lancer la plateforme Iroko Tv. Novatrice dans la région, cette nouvelle plateforme en ligne s’impose auprès de la clientèle nigériane. En dehors de Lagos, Iroko Tv dispose de bureaux à Londres et à New York où se trouve une grande partie de son public. Par ailleurs, la plateforme ouvre une antenne à Johannesburg dans l’esprit d’étendre son réseau de distribution.

Après des débuts réussis dans le domaine de la vidéo à la demande, l’homme à l’origine de la création du ‘’Netflix africain’’ lève en 2016 la somme de 19 millions de dollars (soit 17 millions d’euros) après l’ouverture du capital d’Iroko Tv au groupe français Canal+. Grâce à cette opération, Jason Njoku espère donner plus de visibilité à son entreprise dans le secteur de la diffusion en ligne et obtenir d’importantes retombées financières au cours des prochains mois.

Articles similaires