Accueil » Politique » Macky Sall : « Mon plan contre le chômage »

Macky Sall : « Mon plan contre le chômage »

Macky Sall, le président du Sénégal, était invité aux rencontres économiques d’Aix-en-Provence, qui se sont déroulées du 3 au 5 juillet. L’occasion pour lui de revenir sur les actions qu’il compte mettre en œuvre pour lutter contre le chômage dans son pays.

D’abord l’état des lieux…

En guise d’introduction, M. Sall a tout d’abord évoqué la place du travail et de l’emploi dans l’histoire, la religion et la philosophie. Il a rappelé l’existence de l’esclavage et du travail forcé, ainsi que la vision marxiste du travail consistant à considérer celui-ci comme le résultat d’une aliénation de la part des classes bourgeoises au détriment du prolétariat. Mais face à ces analyses et constatations, il préfère se tourner vers la vision qu’ont pu privilégier le christianisme ou l’islam, à savoir celle d’un travail facteur d’épanouissement et de liberté.

Revenant ensuite sur la situation actuelle, il a estimé que les pays du Nord avaient une responsabilité dans la création d’emplois en Afrique, afin de l’aider à limiter le départ des jeunes. Selon lui, si l’Afrique a connu un retard insurmontable d’un point de vue industriel, le Numérique et les nouvelles technologies offrent quant à eux une chance pour elle de revenir sur le devant de la scène et de l’innovation. Il faut pour donner des moyens à une éducation structurée et orientée vers ces domaines. Il s’agit là selon le président du foyer d’emploi le plus prometteur pour la région avec l’agriculture.

Quelles sont les solutions pour Macky Sall?

macky sall senegal chomage buzz africa 3

Le chantier de l’autoroute la Touba

Si l’emploi public ou les grands travaux peuvent constituer une aide significative à l’emploi, comme la réalisation de la Touba, une autoroute de 120 km, le facteur primordial de création d’emploi reste l’entreprise. Pour Macky Sall, l’Afrique doit se montrer capable de générer un environnement susceptible d’encourager l’investissement privé, et tout particulièrement celui destiné à la création de PME. Le secteur des PME-PMI est en effet primordial, comme il a pu l’être en Chine ou en Allemagne où il est le véritable moteur de croissance et de création d’emploi.

Faute de capitaux faramineux, les Sénégalais doivent se tourner vers l’auto-entreprise et vers des projets où la pertinence de l’idée de départ et le dynamisme de l’entrepreneur seront les facteurs clés de succès. Aux politiciens alors de mettre en place un système le plus à même de catalyser ces initiatives, comme avec le programme d’urgence de développement communautaire, qui injectera plus de 100 milliards de francs CFA dans l’agriculture sénégalaise.

Pour le Sénégal : le problème de l’énergie…encore et toujours!

La problématique de l’énergie vient se poser comme un défi : comment établir les bases d’un environnement économiquement porteur pour les petites structures avec une énergie coûteuse et difficile d’accès ? La solution se trouve cette fois, selon M. Sall, sur un plan panafricain. A l’instar de l’homme politique et ancien ministre français Jean-Louis Borloo, il prône la création d’une institution représentative de l’Afrique. Elle serait chargée de gérer la redistribution africaine des taxes payées par les pays les plus pollueurs dans le cadre de la conférence de Paris sur le climat.

macky sall senegal chomage buzz africa 4Devant les doutes quant au réalisme de ce projet, M. Sall estime que celui-ci est pourtant particulièrement fondé. Car alors que l’Afrique pollue très peu par rapport aux grosses puissances industrielles, elle subit en revanche de plein fouet les effets du dérèglement climatique causés par celles-ci. Le président sénégalais a expliqué que Les fonds récoltés par un tel système d’adaptation, ainsi que par d’autres initiatives telles que Power Africa, devraient permettre une grande avancée dans l’électrification et l’éclairage du continent, améliorant ainsi nettement les conditions de fonctionnement des petites entreprises.

Des paroles aux actes? Il reste deux ans au président Macky Sall pour mettre en place ce plan et espérer briguer un second mandat. Car il est certain que la lutte contre le chômage et les résultats obtenus par son gouvernement seront au cœur du débat.

Photos : francetvinfo.fr et senenews.com et lignedirecte.sn