Accueil » Politique » Les Seychelles le pays le plus paritaire d’Afrique

Les Seychelles le pays le plus paritaire d’Afrique

Durant le sommet de l’Union africaine en juin 2015, le prix de la parité hommes-femmes a été décerné à l’archipel des Seychelles pour les efforts menés récemment pour permettre aux femmes d’accéder à l’éducation et à des postes à responsabilité dans la société

Malgré la situation économique en berne et l’instabilité politique accablant ponctuellement l’Afrique de l’Ouest, le 25ème sommet de l’UA (Union africaine) a eu lieu à Johannesburg, du 7 au 15 juin 2015. Il a été la scène de discussions optimistes et de récompenses, notamment pour les Seychelles.

En effet, le pays a reçu le prix de la parité entre les sexes, un prix reconnaissant les efforts et les succès des Seychelles pour encourager l’égalité entre hommes et femmes dans différents secteurs d’activité. Ces secteurs sont variés et couvrent aussi bien des positions au sein de l’administration du pays (gouvernement, justice, éducation), que des fonctions libérales, comme la santé ou encore la gestion d’entreprises privées.

James Michel : « Les femmes vont changer l’Afrique »

seychelles egalite des sexes James michel

James Michel


Cette récompense couronne de succès la politique paritaire menée par les Seychelles. Les autorités locales ont en effet mis en place un effort conséquent visant à promouvoir l’égalité des sexes dans la péninsule, et à encourager l’émancipation des femmes de tous âges. Le président seychellois, James Michel, présent au sommet de l’UA avec sa délégation, s’est montré satisfait et a tenu des propos encourageants et pleins d’espoir vis-à-vis de la vision de la femme au sein des sociétés africaines. “Ma délégation vient ici avec un message simple. Les femmes vont changer l’Afrique. Les femmes feront une Afrique meilleure… Les obstacles doivent être supprimés pour que les femmes puissent avoir l’opportunité d’apporter des changements dans leurs sociétés”, a déclaré avec aplomb le chef d’Etat des Seychelles.

Pour ce prix de la parité entre les sexes, c’est un total de 52 pays africains qui avait été évalué, sur la base de huit indicateurs précis, dont la part des femmes dans la population active, la parité des sexes dans l’éducation, ou l’égalité des sexes. Les figures emblématiques et influentes africaines comptent un nombre croissant de femmes parmi leurs rangs, que cela soit dans les sphères politiques, entrepreneuriales, ou administratives.

Les Etats insulaire d’Afrique, et notamment les Seychelles, sont au cœur des enjeux de l’agenda 2063 discuté lors du sommet, étant les acteurs principaux de « l’économie bleue » (l’exploitation des ressources océaniques). Cette économie bleue est un vecteur de croissance majeur pour le continent.

Les Seychelles semblent bien placées pour profiter de cette manne potentielle de revenus, tout en œuvrant à construire une société égalitaire qui servirait de modèle au reste des Etats africains.

Photo : univ-tours.fr et seychellesreality.blogspot.com