Accueil » Politique » COP22 au Maroc : ça se prépare !

COP22 au Maroc : ça se prépare !

La date est fixée. La prochaine COP, la 22ème édition, a lieu du 7 au 18 novembre prochain à Marrakech. Alors qu’on ne peut pas encore estimer si l’accord de la COP21 de Paris a donné des résultats positifs, toute l’équipe en charge de la prochaine COP est dans les starting-blocks. La ministre marocaine de l’Environnement, Hakima El Haïté, et le représentant des eaux et forêts, Abdeladim Lhafi, travaillent ensemble sur les préparatifs du prochain sommet mondial.

La conférence des parties ou COP se réunit tous les ans, depuis 1995. Son rôle est d’analyser les avancées et de prendre des décisions quant aux changements climatiques. La septième conférence avait déjà eu lieu à Marrakech, en 2001. Depuis beaucoup de choses ont changé, la croissance démographique a continué d’évoluer, les innovations technologiques ont permis d’imaginer de nouvelles solutions, mais le réchauffement climatique est lui toujours d’actualité. C’est pourquoi les missions de cette réunion mondiale ont déjà été fixées et sont les suivantes : atténuation aux effets du changement climatique et innovation en matière d’adaptation. Il est déjà prévu que cette COP soit celle tournée vers l’action, alors que celle de Lima est souvent décrite comme la conférence des négociations et celle de Paris comme celle des décisions.

Marrakech se prépare pour la COP22

Il est donc temps de passer à l’action ! Mais avant cela il faut tout prévoir, tout organiser : les lieux des séminaires, les lieux d’hébergements, les transports etc. La ville attend en effet près de 30 000 participants, 1500 journalistes, 8000 représentants de la société civile etc. L’équipe est au complet et le délégué général de la COP22 est Abdeladim Lhafi, actuel Haut-commissaire aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification. Cet ancien vétérinaire travaille dans l’administration marocaine et auprès du ministère de l’agriculture, notamment, depuis les années 90. Après avoir été ambassadeur du Maroc en Allemagne, le roi le nomme en 2003 responsable des eaux et forêts. Il sera évidemment secondé dans sa tâche par la ministre de l’environnement, Hakima El Haïté.

Un objectif : un Maroc plus vert

cop 22 parc solaire maroc
Mais il ne suffit pas de tout prévoir pour ces onze jours de discussions ! En effet, le Maroc a décidé de se mettre en phase avec l’événement en lançant de grands chantiers d’aménagements. Un centre de tri permettra de produire du biogaz, de nouvelles installations d’éclairage publique, un réaménagement de l’actuelle décharge et la commande de bus électriques font partie de la longue liste de chantiers imaginés par l’équipe en charge de la COP22. A cela s’ajoute, un nouveau parc solaire, à l’image de celui inauguré en février dernier à Ouarzazate. Rendez-vous en novembre à Marrakech !

Sources des images : tsa-algerie.com et lesecho.ma

Articles similaires