2016 : année des élections sur le continent

L’année électorale 2016 est très chargée. De nombreux citoyens sont appelés aux urnes sur tout le continent. Changement de majorité ou pas, les élections auront toutes des conséquences importantes. Certains pays ont déjà choisi leur nouveau président et d’autres sont en pleine campagne électorale. Tour d’horizon géographique et politique.

L’Afrique de l’Ouest : des rendez-vous en février et en décembre

elections-afrique-buzz-africa
Le gros changement a eu lieu en février dernier au Bénin. Le pays a choisi l’outsider, l’homme d’affaires Patrice Talon pour succéder à Thomas Boni Yayi, qui ne pouvait plus se représenter après ses deux mandats. Le président sortant avait en quelque sorte désigné son successeur en la personne du ministre Lionel Zinsou. Au Niger c’est un tout autre scénario qui a eu lieu puisque le président sortant Issoufou a été réélu en février dernier. Du fait des soucis judiciaires de son adversaire principal, Hama Amadou, le candidat-président n’avait plus face à lui de réélle opposition. Il faudra encore attendre pour connaître le résultat des élections au Ghana et en Gambie. Les deux pays organisent en effet leurs élections présidentielles en décembre prochain. Bien que pour beaucoup d’observateurs la Gambie ne soit pas une démocratie puisque que son chef d’Etat, Yahya Jammeh, est arrivé au pouvoir grâce à un coup d’Etat en 1994.

Afrique de l’Est et Afrique centrale : les jeux sont faits sauf au Gabon et en Zambie

elections-2016-buzz-africa-2
C’est en février qu’ont eu lieu les élections en Centrafrique et en Ouganda. Faustin-Archange Touadéra, 58 ans, mathématicien et ancien recteur de l’université de Bangui, est le nouveau président centrafricain. En Ouganda, c’est le président sortant Yoweri Museveni, 71 ans, qui a été réélu pour un cinquième mandat. Le mois suivant c’est le Congo qui décidait de son nouveau président. Et comme en Ouganda, c’est le président Denis Sassou-Nguesso, qui a été réélu dès le premier tour. Cet homme d’Etat cumule trente-deux ans au pouvoir. Et à Djibouti c’est Ismaïl Omar Guelleh qui, après avoir supprimé la limite des deux mandats en 2010, remporte les élections dans son pays en avril. Au même moment, au Tchad, le président sortant Idriss Déby était réélu pour un cinquième mandat. Le 24 avril 2016, c’est au tour de la Guinée équatoriale de choisir son chef. Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, au pouvoir depuis trente-six ans, est le grand favori. Au Gabon, les électeurs devront attendre le mois d’août, tout comme les citoyens de Zambie, pour pouvoir se prononcer. Le gabonais Ali Bongo sera-t-il réélu ? Et en RDC, c’est la question de la date qui est toujours en suspens. Le plus probable : attendre l’année prochaine pour organiser des élections. Rendez-vous en 2017 !

Sources des images : opensocietyfoundations.org, un.org et huffpost.com

Articles similaires