Accueil » Politique » Rencontre Ghana et Côte d’Ivoire : Dynamiser la cooperation

Rencontre Ghana et Côte d’Ivoire : Dynamiser la cooperation

Le nouveau président du Ghana investi en janvier 2017 a effectué du 05 au 07 mai 2017, sa première sortie officielle chez son voisin la Côte d’Ivoire. L’occasion pour Nana Akufo-Addo et son homologue Alassane Dramane Ouattara de jeter les bases des nouvelles perspectives pour dynamiser la coopération entre les deux Etats.

Une alliance pour faire barrage à la crise du cacao

Nana-Akufo-Addo

Nana-Akufo-Addo

Pendant sa visite d’Etat, Nana Akufo-Addo a eu un tête-à-tête avec le Président ivoirien. Celui ci a porté entre autres sur la crise du cacao dont la chute des prix ébranle sérieusement le Ghana et la Côte d’Ivoire qui occupent la tête du classement des producteurs mondiaux. Selon le classement des pays africains producteurs de café cacao, la Côte d’ivoire et le Ghana sont les deux premiers leaders mondiaux de production du cacao respectivement avec 1,75 millions de tonnes et 695 000 tonnes en 2014-2015 .

Ainsi, en réponse à cette crise, les deux pays avaient déjà envisagé une alliance à la mi-avril. La directrice générale du Conseil café-cacao de la Côte d’Ivoire annonçait au cours d’une réunion à Abidjan avec son homologue Joseph Boahen Aidoo, les couleurs de cette alliance lorsqu’elle disait : «  Les deux chefs d’Etat ont donné des instructions très fermes. Dorénavant, les leaders de la filière cacao dans le monde parleront d’une seule voix partout et à chaque instant » selon les extraits de l’article « Pour la première fois depuis son élection, le président ghanéen Nana Akufo-Addo se rend Côte d’Ivoire » de Claire Rainfroy  pour Jeuneafrique.com.

Profitant donc de leur rencontre, les deux présidents voisins ont annoncé l’établissement d’un accord de partenariat stratégique destiné à encadrer plusieurs secteurs dont le cacao. A propos de cette nouvelle alliance, le président ivoirien ne cache pas sa satisfaction lorsqu’il déclare : « Ceci est une innovation dont nous sommes fiers » comme nous le rapporte Abidjan.net  le 6 mai 2017 dans sa publication « Cacao : les Présidents ivoirien et ghanéen annoncent un accord stratégique pour valoriser leur première richesse » .

 

Pour le Ghana Une gestion apaisée du litige frontalier est la seule solution :

La crise du cacao n’a pas été le seul sujet de discussion  des deux chefs d’Etats voisins. En effet, cette première visite officielle de Nana Akufo-Addo en Côte d’ivoire a été également l’occasion pour les deux pays d’aborder la question du litige qui les oppose sur le tracé de leur frontière maritime à propos d’un gisement de pétrole offshore disputé. Ce différend frontalier fait actuellement l’objet d’un procès au Tribunal international du droit de la mer de Hambourg depuis février 2017. Cependant, avec l’alternance au sommet de l’Etat ghanéen, cette crise frontalière connait une phase d’apaisement. À l’inverse de son prédécesseur qui avait opté pour une solution juridique, le président Akufo-Addo souhaite privilégier une solution négociée.

Cette attitude fut saluée par le président ivoirien qui déclarait lors du diner offert à son invité le 05 mai 2017 « S’agissant de la question de la délimitation de la frontière maritime entre nos deux pays, je voudrais saluer votre disponibilité à œuvrer à une solution négociée en vue d’une gestion conjointe des ressources de la zone… »,selon Abidjan.net dans son article « Délimitation de la frontière maritime entre la Côte d’ivoire et le Ghana : le Président Nana Akufo-Addo en faveur d’une solution négociée » du 06 mai 2017.Cette visite resserre donc les liens fraternels entre les deux Etats voisins.

Articles similaires