Le Burkina fait main basse sur le tour du Bénin

Victoire individuelle, par équipe, dernière étape, classement aux points : les Burkinabè ont tout raflé lors du tour du Bénin 2015. Retour sur un triomphe sans partage.

Du 14 au 19 juillet 2015 s’est tenue la douzième édition du tour du Bénin. La dernière étape a vu s’imposer le burkinabè Yacouba Yaméogo après 70km, 1h 30mn et… 11 secondes à pédaler dans la fournaise béninoise, lors du sprint final pour l’arrivée à Cotonou. Son compatriote Mathias Sorgho conservait quant à lui le maillot jaune et remportait la victoire finale au classement général.

C’est également un Burkinabè, Salifou Yerbanga, qui a fini le tour habillé du maillot vert – synonyme de victoire aux points – et le maillot rose des meilleurs résultats lors des sprints intermédiaires. C’est enfin très logiquement le Burkina Faso qui a remporté la victoire par équipe, complétant ainsi une mainmise burkinabè totale sur la course.

Une suprématie saluée par tout un peuple

Une telle razzia force le respect, et c’est fort logiquement que le gouvernement burkinabè a salué la performance de ceux que l’on surnomme « les Etalons cyclistes » dans leur pays : « Le gouvernement de transition adresse ses vives félicitations et ses encouragements aux Etalons cyclistes qui ont dominé ce 12e tour international du Bénin, en occupant la première place. En endossant le maillot jaune, maillot le plus convoité, notre compatriote inscrit son nom et celui du Burkina Faso au palmarès du tour cycliste international du Bénin », a ainsi déclaré le service d’information du gouvernement.

L’équipe cycliste du Burkina Faso s’est imposé face à neuf autres équipes nationales : celles du Bénin bien sûr, de la RDC, de la Cote d’Ivoire, du Nigéria, du Ghana, du Togo, du Sénégal, et de la France, qui avait remporté l’édition précédente en plaçant trois de ses représentants sur le podium.

Une domination jamais contestée depuis la 2e étape

Si le Ghana est parvenu à s’imposer lors de la toute première étape de ce tour du Bénin, le Burkina Faso, par l’intermédiaire de Mathias Sorgho, s’est emparé du maillot jaune lors de la seconde étape, un critérium de 30 fois 2,2 km disputé dans la ville de Parakou. Ce même maillot jaune ne devait alors plus quitter les épaules du champion jusqu’ à l’arrivée de la sixième et dernière étape, un critérium encore une fois, qui s’est couru dans les rues de Cotonou, sous les vivats enthousiastes du public béninois. Mathias Sorgho a devancé Jérémy Létué de 16 secondes et le sénégalais El Hadj Malick Tiam de 56 secondes au classement général. Dans le classement par équipe, ce sont le Sénégal (2e) et la RDC (3e) qui ont complété le podium.

Une édition qui a remporté un large succès auprès du public. Comme quoi en juillet, il n’y a pas que le tour de France !

Sources des photos : sports.burkina24.com

Articles similaires