CISA : grand débat sur le sport en Afrique

L’année 2016 est l’année des Jeux Olympiques à Rio et de l’Euro en France. C’est le bon moment pour s’interroger sur le rôle du sport en Afrique et surtout sur la possibilité d’accueillir un jour une compétition comme les JO sur le continent africain. Cette question a été au centre des débats lors de la 10e édition de la Convention internationale du sport en Afrique, qui s’est tenue à Alger du 31 mars au 3 avril 2016.

CISA-Algerie-buzz-africa
La CISA ou Convention internationale du sport en Afrique vient de fêter ses 10 ans. Initiée par l’organisateur d’événements Jappo sport and entertainment, en partenariat avec l’Association des comités nationaux olympiques d’Afrique (ACNOA), la 10e édition a également été organisée par le Comité olympique et sportif algérien (COA). Cette année, ce sont plus de 200 personnes venues du monde entier qui se sont déplacées à Alger pour discuter, échanger et débattre. Pour le président du COA, Mustapha Berraf, cette convention est de plus en plus un vecteur incontournable du développement du sport en Afrique. Pour preuve, d’importantes délégations sont venues, comme celle du Comité d’organisation des Jeux olympiques de Rio de Janeiro ainsi que des représentants des villes candidates pour les JO de 2024.

Des JO sur le continent africain ?

Parmi les thèmes abordés durant ces deux jours de discussion, les participants ont débattu sur la possibilité d’organiser un jour un événement sportif de grande envergure comme les Jeux Olympiques sur le continent africain. Si certains considèrent qu’il pourrait être envisageable de construire des infrastructures démontables mais aussi de minimiser les dépenses, notamment pendant les cérémonies, Mustapha Berraf pense qu’une bonne solution serait d’associer deux ou trois pays dans l’organisation d’une telle rencontre. La question économique a donc été au centre des débats. Cette question a d’ailleurs été analysée sous le prisme africain, à savoir : quelles sont les caractéristiques de l’économie du sport en Afrique ? Y a-t-il un modèle économique du sport africain ? Quelle est la place du sport dans les économies nationales en Afrique ? Toutes ces questions ont marqué la première journée de la convention, la seconde étant centrée sur la question du dopage et notamment au regard du Code mondial antidopage.

Soirée de gala pour Noureddine Morceli

CISA-Noureddine-morceli-buzz-africa
La 10e édition de la CISA s’est achevée avec une cérémonie de clôture, lors de laquelle des athlètes ont été intronisés au Panthéon de la gloire du sport aficain, parmi eux : l’athlète éthiopienne Derartu Tutu, le Ghanéen Charles Gyamfi et l’Algérien Noureddine Morceli. Le coureur, qui avait mis fin à sa carrière internationale lors des JO de Sydney en 2000, a déjà déjà été intronisé, en 2013 au Panthéon de l’athlétisme de l’IAAF. Une soirée de gala qui a également mis à l’honneur le travail et la carrière de Mustapha Berraf, ancien entraîneur et président de la fédération algérienne de basketball. C’est donc le sport algérien qui a été célébré pendant cet événement international. Le prochain pays hôte n’est pas encore décidé mais trois pays ont déjà fait acte de candidature. Rendez-vous l’année prochaine !

Sources des images : coalgerie.com et jappo.net

Articles similaires