Une première dans l’histoire du hockey sur glace!

Une première sur le continent. La coupe d’Afrique de hockey sur glace s’est déroulée du 25 au 30 juillet 2016 à Rabat au Maroc. Six clubs venus de quatre pays se sont affrontés et ce sont les Aigles de Carthage venus de Tunisie qui ont remporté le trophée après avoir battu le club de la ville hôte. Une compétition qui peut étonner mais qui, malgré tout, a toutes les raisons d’être.

Tunisiens champions de hockey sur… glace !

Organisée autour de deux poules, la compétition a permis à toutes les équipes venues respectivement d’Algérie, du Maroc, de Tunisie et d’Egypte de s’affronter sur la glace, à raison de trois matchs par jour. Le 30 juillet 2016 la finale a opposé les Aigles de Carthage et les Rabat Capitals, le club de la ville organisatrice. Les Tunisiens, qui n’ont paradoxalement pas de patinoire pour s’entraîner, ont offert la victoire à leur pays avec un score serré de 8 contre 7 pour le club historique marocain.

Le hockey en Afrique

hockey sur glace maroc 2Ce n’est pas un hasard si le tournoi a eu lieu au Maroc. Le Royaume a en effet commencé à s’intéresser au hockey sur glace à partir de 2005. Il est membre depuis février 2016 de l’IIHF, l’International ice hockey federation. En Afrique, deux autres pays sont membres de la fédération : l’Afrique du Sud et la Namibie. Aujourd’hui c’est la Fédération royale marocaine de hockey sur glace avec son président Khalid Mrini qui gère cette discipline ainsi que l’organisation de la coupe. C’est la raison pour laquelle trois clubs marocains étaient présents pendant les quatre jours du tournoi.

Une compétition qui a du sens

Dans les clubs tunisiens, algériens et égyptiens présents à Rabat pour la compétition de nombreux joueurs évoluent à l’étranger. Les Tunisiens, sans patinoire pour s’entraîner, ont notamment joué une compétition nationale à Courbevoie en France en 2014. Dans les équipes, de jeunes joueurs originaires de Tunisie mais vivant en France et qui ont choisi de représenter leur pays d’origine. Alors dans ces conditions une coupe d’Afrique veut aussi dire retour aux sources. Mais pas uniquement ! Le tournoi est aussi l’occasion de promouvoir ce sport encore méconnu sur le continent africain. Trouver de nouveaux joueurs et du soutien auprès des autorités, voici les deux principaux objectifs de cette compétition. Et l’organisation de la finale du tournoi le 30 juillet pendant la Fête du trône, qui célèbre chaque année l’intronisation du roi du Maroc, n’était pas un hasard du calendrier !

Sources des photos : telquel.ma et africatopsports.com

Articles similaires