Accueil » Technologies » Togo: l’impression 3D présentée aux jeunes

Togo: l’impression 3D présentée aux jeunes

La très novatrice structure Woelab au Togo présente la W.afate, la toute première imprimante 3D africaine, construite à partir de pièces recyclées. L’occasion de sensibiliser les jeunes Togolais à cette nouvelle technologie révolutionnaire, grâce au programme #3Dprint Africa Educative. Bienvenue dans le monde du « LowHighTech ».

Le Woelab, créé à Lomé, au Togo, est un centre de recherche parfaitement représentatif de l’envie grandissante de l’Afrique d’entrer pleinement dans l’ère des nouvelles technologies. Le but de cette structure unique en son genre est de catalyser l’éclosion d’applications technologiques 100% africaines, de rendre la recherche liée au Web, au Numérique et à l’high tech accessible au plus grand nombre, et d’en partager les travaux et les résultats avec les universités, les écoles et la jeunesse togolaise dans son ensemble.

L’idée est de générer au sein des cerveaux togolais, quels que soient leur origine sociale, leur âge ou leurs bagages éducatifs, un cercle vertueux de collaboration et d’émulation technologique avec de faibles moyens.

La première imprimante 3D africaine

Woelab 3d print africa buzz africa 2
Avec le projet #3Dprint Africa Educative, le Woelab a réalisé un véritable tour de force : ses collaborateurs ont inventé rien moins que la première imprimante 3D africaine, la W.afate. Qui plus est, celle-ci a été réalisée presqu’entièrement à partir de matériel informatique de récupération, rendant cette dernière accessible au plus grand nombre. Seules quelques pièces spécifiques ont été achetées, et la construction de la W.afate devient ainsi à la portée de chacun.

Mais le projet ne s’arrête pas là. Cette imprimante est également l’outil qui a permis de faire découvrir aux jeunes Togolais, dans le cadre d’un « Summer Camp » ouvert à tous, les formidables possibilités de l’impression 3D et ses innombrables applications pratiques dans le quotidien. Les élèves choisis pour participer au projet #3Dprint Africa Educative pourront quant à eux approfondir leurs connaissances en matière de création 3D, et participeront à la rédaction d’un manuel destiné à enseigner l’impression 3D aux plus jeunes.

Une opportunité à saisir pour l’Afrique

L’un des pionniers de l’impression 3D open source, Adrian Bowyer, a cité la W.afate comme la plus importante perspective d’évolution dans ce domaine. Le Togo et l’Afrique en général voient s’ouvrir devant eux, grâce à de telles initiatives, la possibilité, pour la première fois dans leur histoire, de prendre le train de la révolution technologique en cours, au même titre que l’Occident ou l’Asie. Il s’agit là d’une opportunité sans précédent et tout doit être mis en œuvre pour mettre à profit de telles avancées.

Sources des images : techafrique.startupbrics.com et woelabo.com

Articles similaires