Accueil » Technologies » Cardiopad, une tablette qui peut sauver des vies

Cardiopad, une tablette qui peut sauver des vies

Le constat est sans appel. Au Cameroun, il y a uniquement 50 cardiologues pour 20 millions d’habitants. Comment faire pour soigner tous les malades du cœur ? Comment se faire diagnostiquer sans attendre des années pour un rendez-vous ? La solution a été trouvée par un jeune ingénieur, Arthur Zang qui est parti du constat que l’e-santé pouvait sauver des vies : le Cardiopad.

Faciliter le travail des cardiologues camerounais

Arthur Zang est encore étudiant en informatique lorsqu’il a l’idée d’un logiciel pour faciliter le travail des cardiologues de son pays. Lors de son stage dans le service de cardiologie de l’hôpital de Yaoundé, Arthur Zang fait la connaissance du professeur Samuel Kingué. Il remarque que les cardiologues du Cameroun utilisent un électrocardiogramme papier. Il décide alors de créer un logiciel informatique pour eux.

cardiopad - buzz africa 2Cette première mission le mènera plus loin. Lors de ses recherches il réalise que le pays ne compte qu’à peine une cinquantaine de cardiologues pour 20 millions d’habitants et que les patients vivent parfois dans des villages très reculés, loin de ces spécialistes. Il se lance alors dans la création d’une tablette pour gérer le diagnostic à distance et accompagner les médecins généralistes. Pour ce faire, il a besoin d’une formation en électronique.

C’est grâce à un cours en ligne, à un Mooc, massive open online course en anglais, qu’il se forme à l’électronique. Il monte ensuite sa société, Himore Medical Equipment, chargée de commercialiser son produit. Arthur Zang a obtenu de nombreuses bourses, telles que le prix Rolex et aides de la part du gouvernement. Une vidéo sur YouTube et une campagne de crowdfunding lui ont également permis de lever des fonds.

Une tablette pour le cœur

Le Cardiopad est vendu sous la forme d’un kit comprenant une tablette ainsi que des accessoires essentiels pour réaliser un examen cardiaque, au prix de 2 millions de francs CFA soit environ 3000 euros. Cet appareil permet de relever et de transmettre à distance les données cardiaques d’un patient, grâce au réseau GSM. Ainsi un médecin généraliste peut réaliser un examen et obtenir les conclusions de son confrère cardiologue installé à des centaines de kilomètres de chez lui.

Cet appareil est donc destiné aux dispensaires, aux hôpitaux et aux centres médicaux présents dans les campagnes ou loin de la capitale. Ainsi Himore Medical Equipment a déjà vendu des centaines de kits. L’appareil est assemblé au Cameroun à partir de pièces d’origine chinoise. Et pour faire venir ces milliers d’éléments, la société d’Arthur Zang a obtenu une exonération de taxes de douane.

Avant cela, afin de créer le prototype, le jeune ingénieur a pu avoir accès à la technologie Microsoft. En effet, suite à un concours international, le Microsoft Imagination Competition, Arthur Zang a reçu des composants indispensables pour la fabrication de sa tablette. Le Cardiopad, produit audacieux et intelligent, est à l’image d’un pays en plein développement technologique et numérique, où d’autres acteurs se lancent dans l’e-santé, comme l’opérateur MTN et son projet MTN Health. On n’a pas fini d’entendre parler d’e-santé au Cameroun.

Sources des images : afriqueinside.com et camernews.com

Articles similaires