Accueil » Technologies » Apopo : dresseur de rats super héros

Apopo : dresseur de rats super héros

En Tanzanie, il existe une ONG très active dans les opérations de déminage et dans la lutte contre la tuberculose. Jusqu’ici tout paraît normal. Sauf que cette ONG conduit ses actions grâce à des rats dressés. Apopo est le nom de cet organisme et leurs rats sont appelés des HeroRAT. Portrait de cette organisation et de ses rongeurs intelligents.

Bart Weetjens, originaire de Belgique, est le fondateur de l’ONG Apopo. Il a installé son équipe en Tanzanie parce que c’est dans cette région du monde que l’on compte le plus de victimes de mines. La guerre civile au Mozambique, notamment, a été le théâtre de l’utilisation massive de mines antipersonnel. Apopo a installé son centre de formation en Tanzanie en 2000, après avoir été reconnu en 1998 comme organisation à but non lucratif en Belgique. Depuis, l’ONG a développé ses activités et aide les démineurs un peu partout dans le monde et en Asie du Sud-Est notamment.

Les rats, les héros d’Apopo

Bart WeetjensPourquoi l’utilisation de rats pour déminer ? Tout d’abord, parce que Bart Weetjens, le fondateur de l’ONG, a toujours aimé les rats. Petit, il avait commencé à dresser des rongeurs. Ensuite parce que les rats ont une capacité olfactive hors du commun donc ils sont capables de renifler les mines enfouies dans le sol même lorsqu’elles sont encapsulées dans du plastique. Mais surtout les rats sont invincibles face aux mines, ils sont trop légers et ne déclenchent donc pas le système explosif. Les mines explosent à partir d’une pression de 5 kilogrammes et les rats sont trois fois plus légers. Ils sont donc plus efficaces que les chiens démineurs. Et l’entraînement des rongeurs est quatre fois moins cher que celui des chiens.

L’entraînement des héros

Les rongeurs reçoivent un entraînement précis et rigoureux. On leur apprend d’abord en laboratoire à associer un son, celui du déclic, à la nourriture. Puis, sur le terrain, lorsque le rat détecte du TNT, l’élément explosif des mines, il reçoit une récompense, sous la forme de nourriture également. Au total, l’entraînement complet coûte 6000 euros. Mais le résultat est très probant, puisque le rat peut détecter en 30 minutes des mines sur une superficie de 200 mètres carrés.

Et ce n’est pas tout

Les rats dressés par Apopo sont également capables de détecter la bactérie responsable de la tuberculose. A partir d’échantillons de crachats, les rongeurs prennent seulement 5 secondes pour diagnostiquer la maladie. Cette bactérie est difficile à détecter et en général les recherches à partir des microscopes ont un taux de réussite de 20 à 60 %. Les rats quant à eux ont un taux de 40 à 75 %. Preuve que ces rongeurs sont vraiment capables de sauver des vies et qu’ils méritent leur nom d’HeroRAT.

Sources des photos : le figaro.fr et fairplanet.org

Articles similaires