Accueil » Technologies » Pokémon GO : c’est parti !

Pokémon GO : c’est parti !

Pokémon GO, l’application mobile disponible depuis le 6 juillet aux Etats-Unis, n’est pas encore téléchargeable officiellement dans tous les pays. Mais cela n’empêche pas la jeunesse africaine de s’emparer de ce nouveau jeu et de partir à la recherche des Pokémon dans leur ville. De Casablanca à Lagos, des groupes d’adolescents se retrouvent dans les rues de leur quartier posant des questions de sécurité selon les autorités de certains pays.

Pokémon GO : qu’est-ce que c’est ?

L’application gratuite développée par The Pokemon Company et Nintendo mélange le monde réel et la réalité augmentée. Le but du jeu : capturer des petites créatures, les dresser et affronter d’autres Pokémon dans le dernier niveau du jeu. Depuis le 6 juillet, date de sa sortie aux Etats-Unis, le jeu Pokémon GO a été téléchargé plus de 75 millions de fois. Ce succès planétaire rappelle les prouesses passées de l’entreprise japonaise : la Game Boy, la console DS et la Nintendo Wii. En France, l’application est disponible officiellement depuis le 24 juillet, mais cela n’a pas empêché les fans du jeu de commencer l’aventure bien avant. Idem sur le continent africain.

Pokémon Go dans les rues de Lagos

Dans la capitale nigériane, on peut jouer à Pokémon GO grâce au réseau 3G particulièrement bien développé, mais on joue tout en gardant un oeil attentif à la fois sur la circulation mais également sur les passants et les potentiels voleurs à la tire. Le trafic est intense dans la capitale, dont l’agglomération compte 21 millions d’habitants. Certains joueurs avouent donc que jouer à Pokémon GO les yeux rivés sur son portable peut être très dangereux.

La sécurité en question au Caire

pokemon go afrique 2En Egypte ce sont les autorités qui estiment que le jeu japonais est un danger pour la sécurité nationale. Pour certains analystes, le jeu mobile pourrait servir d’outil d’espionnage. Dans le collimateur des autorités : l’utilisation de Google Maps et l’enregistrement par l’application des déplacements des joueurs. A Libreville, au Gabon, les militaires en charge de la défense du palais présidentiel ont pris l’habitude depuis quelques semaines de sortir leur sifflet afin de dissoudre les groupes d’adolescents présents sur l’esplanade qui fait face au palais.

Compétition offline à Casablanca

Au Maroc, les commerçants ont, eux, vu d’un très bon œil cet engouement pour le jeu Pokémon GO. La preuve : l’organisation d’une compétition du 4 au 7 août dans le Morocco Mall de Casablanca. Histoire de se rassembler pour s’affronter en ligne et gagner des cadeaux. Le centre commercial n’est pas le seul à vouloir surfer sur la vague de la folie Pokémon GO. De nombreuses marques ont lancé depuis la sortie du jeu des annonces sur la présence de petites créatures dans leurs boutiques. La chasse est ouverte !

Sources des photos :jeuneafrique.com et hurghada-residents.com

Articles similaires