Accueil » Technologies » Chris Kwekowe et sa start-up Slatecube

Chris Kwekowe et sa start-up Slatecube

Chris Kwekowe, ce nom ne vous dit probablement pas grand-chose et pourtant il force le courage et l’admiration. Ce jeune Nigérian de 23 ans est le fondateur de la start-up « Slatecube », une société en ligne permettant d’aider les jeunes Nigérians dans la recherche d’un emploi en améliorant leurs compétences professionnelles. La particularité de ce jeune entrepreneur est qu’il ait, en 2014, refusé à la surprise de tous une offre d’emploi chez Microsoft!

Chris Kwekowe : une idée et un projet social ambitieux

Diplômé à 21 ans en informatique à Lagos, au Nigéria, Chris Kwekowe reçoit une proposition d’emploi chez Microsoft. Le rêve de tous, la signature d’un contrat en or ! Mais le jeune Chris et son frère Emerald ont un autre projet en tête. Ils créent en 2014 « Slatecube », une start-up qui a comme objectif de permettre aux jeunes de lmeur pays de trouver un travail et de se former à un métier.

Au Nigéria, près de 45 % des jeunes sont sans emploi. La raison majeure de ce taux de chômage élevé est le manque de qualification professionnelle.

L’objectif premier de Slatecube est donc de proposer une plateforme permettant à ces jeunes de se former au métier de leur choix en suivant une formation. Ensuite, grâce à l’obtention de certificats d’aptitude ou de diplômes, la seconde étape est de rejoindre une entreprise pour effectuer un stage virtuel. Si cette expérience se passe bien et que les compétences acquises correspondent aux attentes des entreprises, ces dernières peuvent alors engager leur stagiaire pour un vrai emploi à plein temps.

Une réussite de taux d’emploi de 80 %


En 2015, Chris et son frère obtiennent le prix Anzisha, une récompense qui consacre les meilleurs entrepreneurs du continent africain. Avec un chèque de 25.000 dollars en poche, les deux jeunes patrons peuvent continuer à développer leur start-up. Le succès est en effet au rendez-vous puisque la plateforme enregistre un résultat de taux d’emploi de 80 % de ses utilisateurs. Les entreprises sont elles aussi comblées, elles ont économisé près de 100.000 dollars en 2015 en recrutant une force de travail expérimentée grâce à ses services.

L’ironie de l’histoire veut qu’en août 2016, lors d’une émission télévisée réunissant plusieurs jeunes entrepreneurs africains, Chris Kwekowe rencontre Bill Gates, le célèbre patron de Microsoft, la boîte pour laquelle il a refusé un emploi deux ans plus tôt. Non seulement il lui rappelle alors qu’il avait osé refuser cette offre mais en plus il a cette fois même eu l’occasion de lui dire en face pourquoi. Ce jeune Nigérian a décidément beaucoup de cran !

Photos: blackmainstreet.net et twitter.com

Articles similaires