Accueil » Technologies » Le trophée de l’innovation numérique récompense la Tunisie

Le trophée de l’innovation numérique récompense la Tunisie

Le 18 février dernier se tenait la conférence internationale pour l’Afrique, organisée par l’école de commerce de Lyon. Les participants ont pu, lors de ce salon, découvrir les différentes cultures africaines et assister à diverses conférences organisées pour l’occasion. Le point d’orgue de cet événement fut la remise de huit trophées pour récompenser les initiatives innovantes permettant de bâtir l’Afrique de demain.

Aperçu des lauréats récompensés lors de la Conférence Internationale

Trophée de l’Émergence : la Côte d’Ivoire, représentée par Robert Beugré Mambé, ministre en charge des Jeux de la Francophonie pour l’organisation des jeux de la Francophonie à Abidjan en 2017
Trophée Gaïa : le royaume du Maroc, représenté par le secrétaire général du Conseil Economique et social, Monsieur Driss Guerraoui, pour l’organisation de la COP 22.
Trophée de l’Aménagement du territoire : l’Algérie, représentée par l’ambassadeur Mohamed Haneche, conseiller auprès du ministre des Affaires étrangères.
Trophée de l’Energie : Anne-Sophie Caistriker, présidente de Doctinnovation.
Trophée de l’Entreprise africaine de l’année: Afrique Télécom, représentée par son PDG Philippe Tintignac.
Trophée Éducation for Africa : la Guinée, représentée par la Consul Pascale Vanneaux et Madame Grovoguy Fofana, grâce à Conakry Capitale Mondialr du Livre 2017
Trophée de l’Unité Africaine: Roger Nkodo Dang, Président du Parlement Panafricain, pour son projet de doter l’Union Africaine d’un organe législatif.
Enfin le trophée de l’Innovation numérique de l’année consacre la Tunisie, représentée par Elyes Jeribi.

Zoom sur Smart Tunisia et la révolution digitale africaine

Le trophée numérique reçu par M. Elyes Jeribi pour la Tunisie récompense un programme, celui de Smart Tunisia. Ce dernier est destiné aux entreprises du secteur de l’off-shoring. Il vise la création de 50000 emplois en cinq ans dans les domaines de l’off-shoring, du near-shoring et de la Co-localisation à travers des initiatives digitales et numériques.

A cet effet, un cadre de partenariat public-privé a été créé. L’État tunisien a ainsi octroyé, pour les cinq prochaines années, un budget de 500 millions d’€ sous forme d’encouragements, afin d’aider les opérateurs internationaux et locaux dans leurs objectifs stratégiques de croissance et de développement de leurs activités.
 
Les objectifs de « Smart Tunisia » sont axés sur les points suivants :
• Créer 50.000 emplois sur 5 ans
• Assurer le rôle d’interlocuteur central pour les entreprises bénéficiaires du programme et les investisseurs étrangers
• Faire de la Tunisie le leader de l’off-shoring francophone
• Amener la Tunisie à construire une plateforme de compétences pour l’Europe, l’Afrique et le Moyen-Orient.

Photos : latribune.fr et babnet.net

Articles similaires