Accueil » Technologies » Somtou et Weebi au service des entrepreneurs au Sénégal

Somtou et Weebi au service des entrepreneurs au Sénégal

Il y a aujourd’hui au Sénégal deux applications numériques qui facilitent les affaires aux entreprises de proximité telles que les boutiques alimentaires, les grossistes, les restaurants, les blanchisseurs et autres commerçants de l’informel. Il s’agit de « Weebi » et « Somtou ».

« Weebi », une application dédiée aux petits commerçants

La particularité de « Weebi », c’est d’apporter des solutions simples et pratiques aux commerçants sénégalais qui n’ont pas la capacité ou le niveau d’instruction requis pour l’usage des technologies plus complexes.

L’idée est partie d’une mésaventure d’un petit boutiquier guinéen en 2015. L’individu en question Amadou Bawol raconte en effet : « J’enregistrais des données de clients quand de l’huile s’est renversée sur le cahier où sont tenus les comptes», d’après les extraits de l’article publié par Jeune Afrique en juin 2017‘’.

Cette mauvaise expérience ayant failli emporter le commerce d’Amadou Bawol qui ne parvenait plus à dresser sa comptabilité est un cas typique souvent rencontré chez les petits commerçants faisant tourner leurs affaires avec une clientèle qui achète à crédits. C’est dans ce contexte, qu’est née « Weebi » afin de « créer une solution pour la sauvegarde des données des clients » selon les dires de son co-fondateur Cheikh Sène transcrits dans l’article.

Weebi et Somtou

Weebi et Somtou deux des applications les plus innovantes

Signifiant facile en peulh, une langue très parlée au sein des commerçants, « Weebi » aide les micros entrepreneurs à mieux gérer leurs ventes et facturations. Au moyen d’une tablette ou smartphone en remplacement du cahier et du stylo ainsi que d’une imprimante pour sortir les reçus, l’équipement « Weebi » fait rentrer les petits commerçants sénégalais dans l’ère du numérique.

« Somtou », l’application au service des commerçants informels

Dans la même lancée et sur un créneau voisin, une autre startup sénégalaise émergeante « Somtou », contribue à une meilleure gestion des affaires par les micros entrepreneurs. Fondé par le camerounais Ted Boulou, « Somtou » est un outil de gestion qui aide les acteurs du secteur informel à mieux gérer leurs entreprises en leur apportant plus de précisions sur leur revenus, chiffres d’affaires et clientèle.

« Somtou » se révèle aussi comme un outil d’apprentissage qui amène les commerçants à découvrir la comptabilité analytique. L’application se propose même de conseiller les petits commerçants sur un prix de revient ou une promotion pour un client donné à partirdes informations traitées dans sa base de données. Essentiellement axée sur le secteur informel, cette application destinée aux commerçants en majorité analphabètes fonctionne avec des outils sans texte exclusivement basé sur la voix et la reconnaissance vocale.

Des applications encore à l’étape embryonnaire

Si « Weebi » est accessible au public pour un investissement de 55 000 FCFA, « Somtou » quant à elle est commercialisée au prix de 275 000 FCFA payable sur plusieurs mois.

Pour l’instant, les deux startups qui révolutionnent la vie des petits commerçants sénégalais n’en sont encore qu’à leurs balbutiements et limitent leur champ d’action sur la périphérie dakaroise. Mais dans une Afrique dominée largement par le secteur informel, ces deux applications numériques ont certainement encore de beaux jours devant elles et finiront peut-être par exporter leur concept hors des frontières sénégalaises.

Articles similaires