Accueil » Technologies » Cardiopad : la tablette qui détecte les maladies du cœur

Cardiopad : la tablette qui détecte les maladies du cœur

Au Cameroun, pays dans lequel il n’y a que 50 médecins cardiologues pour une population de plus de 20 millions d’habitants, Arthur Zang a développé une tablette tactile médicale très efficace dans la détection à distance des pathologies du cœur. Il s’agit de Cardiopad.

Les prémices de Cardiopad

Surpris par l’usage en plein XXIe siècle d’électrocardiogramme papier au cours d’un stage qu’il réalise en 2009 au sein de l’unité de cardiologie du Professeur Samuel Kingue, Arthur Zang nourrit l’ambition de développer un logiciel d’examen cardiaque qui fonctionne sur ordinateur.

Profitant de l’avènement du numérique en Afrique dans la période de 2010 à 2014, Arthur Zang exploite tous les moyens gratuits à sa disposition sur le net pour monter et concrétiser son projet. Il n’hésite alors pas à suivre à distance une formation d’un an en électronique pour se donner la facilité d’adapter son système à un emploi sur tablette.

Une démarche de charme qui séduit le président Biya

Arthur participe ensuite à un concours international de Microsoft qu’il a découvert en parcourant le net. Ayant séduit les organisateurs du Microsoft Imagination Competition, il obtient de leur part les accessoires électroniques dont il a besoin pour la fabrication de sa tablette originale.

Afin d’avoir le financement pour la suite de son aventure entrepreneuriale, Arthur Zang  fait une intervention vidéo en ligne. Ainsi, il explique dans l’article ‘’Son invention va bouleverser le cœur de la planète’’publié par Valentin Holl sur le site de Paris Match «J’ai enregistré une vidéo sur le fonctionnement de CardioPad, que j’ai postée sur YouTube. Elle a été regardée plus de 30 000 fois en un week-end, la presse en a parlé et le président de la République du Cameroun, Paul Biya, a eu vent de mon invention. Il m’a octroyé une somme de 20 millions de francs CFA afin de terminer mes recherches». Par la suite, Arthur bénéficie d’une récompense de 50 000 francs suisses dans le cadre des Rolex Awards. C’est ainsi qu’en 2015, l’entrepreneur met sur le marché une centaine de tablettes Cardiopad au prix de 3000 euros l’unité.

Une volonté de faire aussi bien que les ingénieurs occidentaux

Pour son invention, Zang reçoit en 2016 la médaille d’or de l’Africa prize for engineering innovation. Appréciant cette nouvelle récompense, l’ingénieur camerounais déclare dans l’article  ‘’Le Cardiopad du Camerounais Arthur Zang remporte la médaille d’or de l’Africa prize for engeneering innovation’’ publié sur camroonvoice.com:« Très souvent, les produits conçus par les Africains sont boudés…. Il me fallait prouver au monde entier que les ingénieurs camerounais en particulier, et africains en général, ont autant de talent que ceux de l’Occident ».

Déjà connu avec cet équipement médical qui sert à évaluer la santé cardiaque d’un patient afin de les envoyer à distance à un cardiologue, le jeune trentenaire envisage mettre également à disposition du public un outil similaire pour assister les femmes enceintes.

 

 

 

Articles similaires