Accueil » Technologies » Timonn : la start-up ivoirienne qui résout la problématique de la petite monnaie

Timonn : la start-up ivoirienne qui résout la problématique de la petite monnaie

Mise sur orbite le 1er janvier dernier à Abidjan, Timonn est une application mobile dont l’objectif est d’apporter des solutions au manque de petite monnaie dans la grande métropole ivoirienne. Comme perspectives d’avenir, la jeune start-up veut se positionner dans les autres parties du pays tout en développant d’autres produits.

 

Une application qui facilite le paiement des petites monnaies

Trouver de la monnaie est un problème récurrent qui se pose au quotidien à Abidjan dans les commerces, pharmacies et surtout dans les transports en commun. Cette problématique dont la solution est constamment recherchée à Abidjan et dans les grandes villes de la Côte d’ivoire a inspiré un jeune ivoirien qui a lancé une entreprise pour essayer de combler l’insuffisance.

En effet, Barthélemy Kouamé a créé en 2014 une application mobile qui propose aux usagers d’échanger de petites coupures d’argent avec les commerçants.  Le mode de fonctionnement de cette application est tout simple. Il revient à l’usager de télécharger l’application et de charger son compte jusqu’à hauteur de 5000 FCFA dans l’un des centres agréés. Cette caution lui permettra plus tard de payer ses petits achats dans les commerces et kiosques auprès de vendeurs ayant de leur côté également installé l’appli dans leur téléphone. Inversement, les clients peuvent également se faire rembourser leur petite monnaie via l’application par les commerçants leur devant des reliquats.

S’expliquant sur l’objectif de sa start-up, Barthélemy Kouamé confie à Jeune Afrique dans l’article ‘’La start-up africaine de la semaine : Timonn, une application ivoirienne pour combler le manque de petite monnaie’’ « L’idée n’est pas de remplacer la petite monnaie, mais de faciliter les paiements ».

Une application qui veut traverser les frontières et aller au-delà d’Abidjan

En moins d’une année d’existence, Timonn s’est trouvé un chemin à Abidjan. Présente sur Android, Timonn a déjà fait l’objet de plus de 10 000 téléchargements et dispose de plus d’un million de FCFA d’avoir virtuels en transaction. L’application est utilisée par une quarantaine d’opérateurs économiques et d’établissements partenaires. Parmi ces utilisateurs, on compte quelques conducteurs de taxi, des centres de photocopies, des restaurants d’Abidjan et une boîte de nuit. Mais ces résultats sont encore peu satisfaisants et le promoteur Barthélemy Kouamé envisage faire prospérer d’avantage son entreprise numérique.

Le prochain défi, c’est d’atteindre 50 000 utilisateurs afin d’avoir une rentabilité considérable. Pour y parvenir, une levée de fonds de 800 000 000 de FCFA est en cours de préparation. Avec la récolte de cette opération, Kouamé entends renforcer sa start-up en la déployant dans d’autres villes ivoiriennes voire dans la sous-région ouest africaine au Bénin, au Togo et au Burkina où la demande en petite monnaie est également très forte. Pour accompagner cette campagne d’extension, des services annexes à prix compétitifs comme l’achat de billets de transports seront développés.

 

 

 

Articles similaires