Accueil » Technologies » Sidy Ndao: l’ingénieur qui veut développer la robotique scolaire en Afrique

Sidy Ndao: l’ingénieur qui veut développer la robotique scolaire en Afrique

Enseignant de génie mécanique aux USA, Sidy Ndao est un roboticien sénégalais dirigeant un programme panafricain de robotique qui ambitionne développer les filières scientifiques auprès des élèves du continent.

Trois initiatives pour promouvoir les filières scientifiques en Afrique

La capitale du Sénégal a été la terre d’accueil il y a quelques mois de 350 élèves provenant de lycées et collèges du Mali, de la Gambie et du Sénégal dans le cadre du Panafrican Robotics competition (PARC). Il s’agit d’une compétition panafricaine de robotique à laquelle participent des apprenants de l’enseignement secondaire. Le tournoi qui vient de vivre sa deuxième édition à la suite de celle de 2016, est une œuvre de SenEcole, une organisation spécialement créé pour accompagner l’éducation scientifique chez les élèves du continent noir.

Il en est de même pour l’université Dakar American University of science and technology (DAUST), un centre de formation ayant ouvert ses portes en 2017 au Sénégal afin de mettre sur le marché de l’emploi, des spécialistes de l’ingénierie, de la technologie et de la science. Ces trois entités engagées dans la promotion de la science et de la technologie sont le fruit des efforts d’un jeune sénégalais répondant au nom de Sidy Ndao.

D’un vieux rêve vers une révolte intellectuelle

Promoteur du PARC, du SenEcole, et du DAUST, Ndao est un professeur de robotique enseignant aux Etats-Unis d’Amérique qui fait de la réussite de ces trois initiatives, la concrétisation d’un vieux rêve d’étudiant : intéresser la jeunesse estudiantine africaine aux STEM (science, technologie, ingénierie, mathématiques etc.). Cet objectif, Sidy Ndao le caresse depuis qu’il a mis pied sur le territoire américain pour poursuivre son cursus scolaire entamé au Sénégal.

Et l’initiative prend plus d’ampleur dans l’esprit du jeune étudiant sénégalais lorsqu’il constate l’absence majeure d’apprenants noirs dans les filières scientifiques. C’est ce qu’il explique en déclarant dans l’article ‘’Sidy Ndao, le chantre de la robotique scolaire en Afrique’’ publié par JULIEN CHONGWANG le 9 Novembre 2017 sur forbesafrique.com : « Je me suis alors rendu compte qu’il n’y avait pas beaucoup de Noirs ou d’Africains dans les filières scientifiques…certains disent même que : “Sur ce continent, il n’y a pas de personnes intelligentes” ».

Animé d’une révolte intellectuelle, SidyNdao se construit une bonne réputation durant tout son parcours universitaire aux Etats-Unis. Il obtient une licence en génie en mécanique en 2005. À la suite de ce diplôme, il décroche également un master dans la même discipline en 2007 obtenu au City College of New York. Il prépare et soutient avec brio sa thèse de doctorat en génie mécanique au Rensselaer Polytechnic Institute en 2010.

Après quelques années d’enseignement au sein d’universités américaines,Sidy retourne au Sénégal pour susciter la jeunesse africaine à s’intéresser aux carrières des sciences et technologies. D’où le développement de ces projets. Avec toute sa détermination, on ne peut douter des futurs résultats de son ambition.

Articles similaires